28 Chemin Hermas-Gratton, L'Ange-Gardien, QC J8L 0X9

Téléphone:(819) 410-2929

La plupart des gens savent qu’au cours de l’hiver, les propriétaires doivent monter sur le toit afin d’effectuer le déneigement de la neige pour limiter la charge sur le toit. Saviez-vous qu’au printemps, une inspection de la toiture s’impose ? Cela permet de détecter d’éventuels dommages qui auraient pu être causés par les intempéries, tels la glace, le vent, les branches d’arbres, etc. Voici 5 astuces pour détecter des dommages.

Intempéries survenant au cours d’une tempête

Observez attentivement la toiture afin de déceler les effets d’intempéries qui pourraient avoir endommagé votre toit. Qu’il s’agisse de tempêtes violentes, de températures extrêmes, de fortes rafales de vents, de pluies diluviennes, ou encore d’accumulation de glace, au fil des années, ces intempéries pourraient avoir abîmé des portions de votre toiture, ce qui résultera en des infiltrations d’eau.

Ce type de dommages ne saute pas nécessairement aux yeux ! Il s’agit habituellement de fissures subtiles. Dès le premier coup d’œil, vous pourriez ne pas avoir remarqué de si menus détails. Voilà pourquoi il est préférable d’effectuer une inspection sur place en regardant de près et en touchant les matériaux. Le fait d’inspecter régulièrement votre toiture vous permettra d’intervenir rapidement avec de menues réparations qui vous éviteront d’avoir à entreprendre des travaux majeurs.

Les signes d’infiltration d’eau

Afin de déterminer si l’eau affecte des zones d’une toiture, il s’agit de porter attention à des détails tels que les fissures, les sections humides, la peinture qui s’écale sur les charpentes, etc.

Le repérage de ces indices signifiera qu’il y a une fuite qui affecte possiblement un à plusieurs endroits. Dans ce cas, ne tardez pas à intervenir pour stopper immédiatement la fuite, avant que cette problématique n’affaiblisse pas la structure, ou qu’un grave problème de moisissure ne se développe.

Notre équipe d’experts est en mesure de vous soutenir dans de telles circonstances.

Dommages causés par le vent visibles à l’œil nu

À la différence des dommages résultant de l’eau, les détériorations attribuables au vent s’avèrent beaucoup plus faciles à identifier. Par exemple, il pourrait s’agir de rangées de bardeaux emportées par le vent, ou d’objets qui atterrissent sur le toit, notamment des branches d’arbres.

Lorsque des arbres s’abattent sur le toit, vous aurez besoin des conseils et services d’un émondeur professionnel. S’il y a des arbres de haute taille à proximité de votre résidence, demandez à l’émondeur de clairsemer les branches dans le haut de ces arbres : vous réduirez ainsi les risques que de lourdes branches s’abattent sur votre maison. Le vent passera mieux à travers les cimes de ces arbres.
Par ailleurs, si une partie du toit est endommagée, n’hésitez pas à nous consulter afin d’assurer votre sécurité et l’intégrité de la structure de la toiture.

Quelques consignes de sécurité

Pour compléter l’inspection de votre toiture, songez d’abord et avant tout à votre sécurité en vous munissant d’une échelle de qualité. Faites preuve de prudence si vous devez grimper sur le toit pour l’examiner de plus près. Les jours de pluie, ne vous y aventurez pas. Plutôt que de subir un accident regrettable qui vous immobiliserait pendant une période indéterminée, il est préférable d’avoir recours aux services d’experts tels que notre entreprise, pour mener à bien cette tâche dans les règles de l’art de la sécurité.

Les toits en tuiles sont plus vulnérables aux intempéries

C’est un fait reconnu dans l’industrie, les toits en tuiles résistent moins bien aux tempêtes et aux branches d’arbres. À la suite de chaque incident d’une intensité un peu plus élevée que la normale, vous devriez demeurer vigilant en portant attention à l’état de votre toiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *